Recherche à l'USJ



Faculté de pharmacie

FACTEURS GENETIQUES ASSOCIES A LA REPONSE A LA MORPHINE EN PERIODE POST-OPERATOIRE

Description:
Les dérivés opioïdes sont utilisés d’une part dans le traitement aigu et chronique de la douleur (morphine IV, per os, intrathécale, etc.) d’autre part dans les traitements de substitution des toxicomanes dépendants des opioïdes (Méthadone, Buprénorphine). De nombreux facteurs environnementaux, pharmacologiques et génétiques peuvent contribuer à la réponse aux traitements analgésiques ainsi qu’à l’adaptation des doses nécessaires pour l’obtention de l’efficacité clinique. Afin de mieux comprendre les variabilités interindividuelles pharmacodynamiques et pharmacocinétiques des traitements par les opioïdes, nous avons voulu entreprendre au cours de ce travail des études pharmacogénétiques dans des différentes populations de patients (Liban et France) traités par des opioïdes. L’objectif principal de ce travail de thèse, réalisé conjointement au Liban et en France, est donc de rechercher si des marqueurs génotypiques (polymorphismes au niveau des gènes codant pour le récepteur mu, la PGP et la COMT) peuvent être associés à la variabilité de réponse à la Morphine. Ainsi, cela nous permettra de mieux connaître le profil pharmacogénétique de ces patients, d'adapter les posologies de leurs traitements et d'anticiper des susceptibilités particulières. L’étude se fera sur des patients (100) devant subir une opération avec une évaluation de la dose de morphine nécessaire pour le contrôle de la douleur en postopératoire (morphine en aigu) (Service d’Anesthésie- Réanimation de l’Hôtel Dieu de France- Beyrouth- Liban – Pr. Patricia Yazbeck, chef de service).

Titulaire:
RABAA KHABBAZ Lydia

Contact USJ:
lydia.khabbaz@usj.edu.lb

Projet présenté au CR, le: 12/12/2009

Projet achevé auprès du CR: 31/12/2011