Recherche à l'USJ



Faculté de pharmacie

Étude du pouvoir antiprolifératif de plusieurs antibiotiques approuvés par la FDA et du Rose Bengale sur une lignée de cellules du cancer du sein humain triple négatif.

Description:
Outre l’utilisation des antibiotiques contre les infections bactériennes, plusieurs travaux ont montré leur effet inhibiteur contre certains cancers. Des études récentes ont prouvé l’efficacité de plusieurs antibiotiques approuvés par la FDA: azithromycin, doxycycline, tigecycline, chloramphénicol, et ceftriaxonecontre plusieurs types de cellules tumorales humaines (ovaire, prostate, pancréas, mélanome, glioblastome, sein, poumon,) 1,2. Au départ, l’étude sera menée sur des cellules du cancer du sein triple négatif (CSTN) en culture et en particulier la lignée cellulaire MDA-MB-231 qui est très étudiée comme modèle. Dans le but d’augmenter l’efficacité du traitement, et de minimiser la probabilité d’obtenir une résistance des cellules MDA-MB-231 vis-à-vis des différents antibiotiques choisis, une 2ème molécule le rose bengale sera choisie. Cette molécule s’avère non toxique envers les cellules normales, capable de déclencher une réponse immunitaire et est éliminée rapidement de l’organisme3, 4, 5, ce qui prouve sa sélectivité vis-à-vis des cellules cancéreuses. Dans notre étude, on évaluera la cytotoxicité (IC50:concentration d’antibiotique ou de rose bengale qui inhibe 50% des cellules cancéreuses) de chaque type d’antibiotique ainsi que du rose bengale sur les cellules MDA-MB-231 en culture (en suspension et en adhésion). De même, on étudiera la possibilité de trouver une synergie entre un type d’antibiotique et le rose bengale ce qui permettra d’augmenter l’efficacité du traitement en utilisant une dose plus faible d’antibiotique.

Titulaire:
KARAM SARKIS Dolla

Contact USJ:
dolla.sarkis@usj.edu.lb

Projet présenté au CR, le: 01/06/2016

Projet achevé auprès du CR: 01/06/2018